Le CLUB BADPLERIN

Le Télégramme 30 09 2018

Badminton plérinais. Cap sur la nouvelle saison

À côté de la présidente Catherine Hamet (à droite), Mélanie Urvoy, qui assure près de 12 h de cours par semaine,

du loisirs enfant à la compétition adultes en passant par les jeunes « élite » au gymnase Lequier,

tandis que 5 h 30 de jeu libre (dont en famille le dimanche matin) y sont proposées. (SYLVIE CORROT) 

Il y a un an, Catherine Hamet prenait la présidence du Badminton plérinais, attrapant alors le volant lancé par Henry Alloy. À l’aube de l’assemblée générale 2018-2019, quel bilan et quels projets ? 


Le Télégramme : Prendre la présidence après quelqu’un qui l’avait assuré pendant 17 ans, c’était un peu un challenge. Comment l’avez-vous vécu ?

Catherine Hamet : « Cette première année n’a été que du bonheur, car je suis bien entourée. Le Badminton plérinais (BP) est une grande et belle famille et les adhérents et les membres du conseil d’administration le prouvent à chaque fois que j’ai besoin d’eux. Chacun donne de son temps et les jeunes s’impliquent. Le club ne tournerait pas comme ça autrement, et encore moins un tournoi comme Océane. Je suis prête à repartir pour une nouvelle année ».


Une douzième édition d’Océane est-elle envisageable ?

 

« Bien sûr, le week-end de Pâques, mais pas seulement. On n’oublie pas les joueurs loisirs, qui représentent 50 % de nos effectifs adultes. Nous venons de mettre en place un cours dédié aux adultes non débutants et non compétiteurs, le jeudi, à 18 h 45. Ceux qui, au bout de trois-quatre ans de jeu, ne trouvaient plus leur place, alors qu’ils voulaient continuer à apprendre. Et nous voulions garder ce public. Nous sommes d’ailleurs l’un des rares clubs avec autant de joueurs loisirs. De là à imaginer un grand tournoi « loisirs », il n’y avait qu’un pas, que nous devrions franchir en février prochain ».


Que réserve l’assemblée générale de vendredi ?

« A priori, tous les membres du bureau sont prêts à rempiler. On va parler championnats, avec six équipes, au minimum, engagées en championnat seniors, de la D1 à la D5, avec l’objectif d’une remontée au niveau régional. On va aussi en profiter pour faire connaissance avec les nouveaux joueurs, autour d’un pot d’accueil et en présence de notre partenaire équipementier. Nous comptons déjà 120 licenciés, ce qui est énorme, à la fin septembre, et nous continuons à prendre les adhésions, à partir de cinq ans révolus. Cette assemblée générale sera aussi l’occasion de motiver les troupes pour le premier loto, que nous organiserons le 4 novembre, à l’Espace Roger-Ollivier, avec 3 400 € de lots, dont 3 100 € en bons d’achat ».


 

 

 

 

OUEST-FRANCE 13/09/2018

Les joueurs de badminton ont tapé dans le volant

Une trentaine de joueurs, de minimes à vétérans, ont participé, samedi et dimanche, à un stage de rentrée, organisé par le Badminton plérinais.

Au programme : travail physique et technique en salle et sur la plage des Rosaires.


 

Le Télégramme 06 06 2018

 

La saison badiste s'est achevée ce week-end pour le Badminton plérinais, engagé dans deux compétitions. La première a conduit l'équipe des cadets du club à Saint-Grégoire (35), pour y disputer l'Interclub régional. Face à des poids lourds de la discipline, elle a porté les couleurs du club sur la troisième marche du podium, derrière Guichen (35) et Saint-Nolff (56) et devant Quimper (29). La seconde se tenait à Quintin, pour disputer le championnat départemental. Quand les paires François Baudry-Jeanne Perret et David Gautier-Anaël Moreau ont fini demi-finalistes, trois titres de vice-champions ont été remportés : par Séverine Moy (associée à Marion Le Garrec de Trégueux), en R4-R5 ; et les duos Hugo Gimenez-Frédéric Bidan et Anaël Moreau-Catherine Bradamantis, en D7-R6. À noter que le week-end des 26 et 27 mai s'est tenu le championnat de Bretagne senior à Saint-Jacques (35), d'où Frédéric Bidan et Hugo Gimenez ont rapporté une médaille d'argent, dans le tableau D.

OUEST FRANCE 21 05 2018

 

Henri Alloy, Denise Vassal, Michel Piolot et Régis Kereneur sont prêts pour le championnat de France. 

Ils ont entre 42 et 78 ans et partagent la même passion : le badminton. Tous les quatre vont participer, ce week-end, à Quimperlé, aux championnats de France vétérans.

Les gens d'ici

De plus en plus présent en milieu scolaire, le badminton est un sport qui peut se pratiquer à tout âge. La preuve avec Denise Vassal. « J'ai commencé à 58 ans », explique la dame, aujourd'hui âgée de 78 ans et licenciée au Badminton plérinais. Pour elle, pratiquer ce sport est une belle manière de rester en forme mais aussi de rencontrer du monde, de tout âge.

Chaque semaine, elle est présente à l'entraînement, au gymnase Lequier. Comme ses trois autres camarades de club qui l'accompagneront, ce week-end, aux championnats de France vétérans. Une première pour elle. Pas pour Michel Piolot et Henri Alloy. Âgés respectivement de 62 et 57 ans, les deux hommes ont déjà participé à cet événement. Ils ont même décroché le titre plusieurs fois (5 fois, pour Michel et 3 fois, pour Henri).

Jouer pour le plaisir

Comme Denise, Michel et Henri pratiquent depuis longtemps. « Je suis même devenu président du comité départemental de badminton, en 1989 », raconte Michel pour lequel la discipline n'a plus beaucoup de secrets. Jovial et volontiers blagueur, il aime bien amener sa petite touche d'humour à l'entraînement. Un état d'esprit qui colle parfaitement avec le Badminton plérinais dont la marque de fabrique reste la bonne humeur et la convivialité.

Ce n'est pas pour rien d'ailleurs que Régis Kereneur, qui sera le quatrième mousquetaire plérinais, s'y sent bien. À 42 ans, l'enseignant a trouvé là un bon équilibre. Lui aussi participera à ses premiers championnats de France. « Ma cote est à 10 000 contre un », ironise-t-il. « Ça va être chaud ! » ajoute Henri Alloy qui connaît quelques-uns de ses futurs adversaires.

Mardi dernier, tous les quatre étaient à l'entraînement. Inscrite, en double mixte et en simple, Denise sait qu'elle jouera contre des « petites jeunes » de 70 ans. Doyenne de la discipline, elle n'a, en effet, personne de son âge dans la compétition. « La catégorie V9 (plus de 75 ans) n'existe pas », sourit Denise. « On devrait te donner d'office une médaille d'or pour les plus de 75 ans », lui dit Michel Piolot qui espère le meilleur résultat dans sa catégorie.

Tout comme Henri Alloy qui ne veut rien lâcher. « À nos âges, il y a des lacunes physiques mais on se bagarre sur le terrain », explique-t-il. Et ce week-end, on peut leur faire confiance pour faire de leur mieux. Et si ça ne gagne pas, « pas grave », résume Denise déjà heureuse de pouvoir participer.


 

 

OUEST FRANCE 23 04 2018

 

Nafiz, Gopal, Alom et Saleh sont accueillis au club de badminton de Plérin. Ces quatre jeunes originaires du Bangladesh, sont vice-champions de Bretagne UNSS de badminton, sport qu’ils viennent de découvrir. Réussite d’autant plus bluffante que le début de l’histoire n’a rien d’un conte de fées. Réfugiés en France et scolarisés au lycée hôtelier La Closerie de Saint-Quay-Portrieux, ils n’avaient pas les moyens de s’offrir une licence pour s’entraîner. 

Originaires du Bangladesh, Nafiz, Gopal, Alom et Saleh sont aujourd’hui réfugiés en France. Scolarisés au lycée hôtelier La closerie de Saint-Quay-Portrieux, ils ont découvert le badminton récemment. 

Accueillis gratuitement jusqu’en septembre 

Talentueux et motivés, ils sont devenus vice-champions de Bretagne UNSS, mais n’avaient pas les moyens de s’offrir une licence pour s’entraîner dans un club. 

Vendredi soir, ils sont venus s’entraîner, pour la première fois, au Badminton plérinais qui les a accueillis. « L’idée, c’est de les accueillir gratuitement jusqu’en septembre afin qu’ils puissent progresser et s’intégrer davantage en France », explique Henri Alloy, secrétaire du club. 

« Ils sont motivés. Ils ont déjà étudié les horaires de bus pour se rendre au gymnase Lequier. S’ils veulent continuer la saison prochaine, nous essaierons de trouver une aide pour financer leurs licences. »